Dernière Mise à Jour : 22 mai 2014

La réathlétisation

Le SME permet aux sportifs des pôles amenés à interrompre leur pratique pour raison médicale de bénéficier d’une préparation physique particulière appelée réathlétisation. Derrière ce terme se cache un ensemble d’actions orientées vers un seul objectif : le retour sur le terrain dans les meilleures conditions possibles. En effet, lors d’un arrêt sportif brutal, un phénomène de déconditionnement physique peut survenir assez rapidement et est d’autant plus important que l’activité sportive est intensive. Il s’agit d’une diminution des qualités physiques. Une fois la reprise autorisée, un véritable travail de reconditionnement physique est souvent nécessaire avant de reprendre sans danger l’entraînement et a fortiori la compétition. C’est donc un délai supplémentaire à prendre en compte.

Au CREPS, pour tout arrêt sportif excédant deux à trois semaines, une telle prise en charge est proposée par Cécile SAVIN, préparateur physique au SME. Il s’agit dans un premier temps d’entretenir les différentes qualités physiques du sportif, et même de les développer si nécessaire, en tenant compte de ses possibilités et en veillant à ne pas interférer avec les soins en cours (kiné, traitement). En cas d’entorse de la cheville par exemple, alors que le kiné assure les soins centrés sur la cheville, le préparateur physique prend en charge le reste du corps en utilisant des exercices variés ne sollicitant pas la cheville blessée.
Dans un deuxième temps, est mise en place la véritable réathlétisation avec un retour progressif sur le terrain et des exercices liés à la discipline sportive concernée. La réussite de cette action repose sur la coopération entre les personnes œuvrant autour du sportif, entraîneur, kinésithérapeutes, préparateur physique mais avant tout sur l’implication du sportif lui-même.
 

Imprimer : imprimer Partager:
CREPS Aquitaine - 653 cours de la Libération - 33405 Talence Cedex - Tel : 05 56 84 48 00 - Fax : 05 56 84 48 01